POÉSIE CIRCULAIRE : Le poète ferrailleur crée du beau avec du vieux



À Lizio, dans le Morbihan, non loin de la forêt de Brocéliande, vit un poète ferrailleur qui a décidé de transformer le vieux en beau. En quelques décennies, un musée à ciel ouvert à mi-chemin entre Alice au pays des merveilles et Charlie et la chocolaterie y a ainsi éclos.


Dans ce lieu onirique, Robert Coudray (re)donne vie, avec sa poésie et son génie créatif, à des objets, des matériaux et même des bâtiments. Sa matière première ? Des objets de récup’ de tout poil qu’il assemble au gré de ses envies. Quand ce ne sont pas les oeuvres elles-mêmes qui, au cours de leur mue artistique, l’inspirent et l’orientent dans son travail.


Dans le jardin du poète ferrailleur, une mécanique enchanteuse, dépareillée et harmonieuse, envahit l’espace et le temps et nous envoûte littéralement. Des tours penchent mais ne tombent pas, des engins mécaniques s’activent, des éoliennes bigarrées moulinent, des ruisseaux mélodieux caressent des carillons, des personnages flânent ou voltigent, des poules caquettent et des moutons font la sieste… bref, vous l’aurez compris, ici tout s’agite, tout bruisse, tout s'entrelace… l’oeuvre de Robert vit.


Nous pourrions vous en parler des heures, à décrire chaque mouvement de machine, décortiquer chaque action des inventions, détailler leur histoire… Mais l’oeuvre - en perpétuelle évolution - du poète ferrailleur ne se raconte pas, elle se vit ! Une halte à ne pas manquer si vous en avez l’occasion.


Vous aurez peut-être la chance de découvrir son prochain projet en cours de création : la transformation d’un ancien poulailler industriel. De quelle manière ? Il ne veut pas le dire. Peut-être est-ce parce que dans son rapport à la création, il n’y a pas de chemin tout tracé. Peut-être est-ce parce que la poésie est belle quand il y a un peu de mystère. Et qu'elle contribue à adoucir voire à changer la vie...


Pour en savoir plus : https://www.poeteferrailleur.com