La base, tout nouveau QG parisien de la lutte pour la justice climatique et sociale

SOCIÉTÉ – Le 31 mars 2019, dix associations engagées ont inauguré La base, le tout nouveau QG dédié à la lutte pour la justice climatique et sociale. Situé rue Bichat, ce lieu stratégique est un espace de rencontres, un réceptacle d’événements et le cœur opérationnel des différentes manifestations d’envergure organisées pour le climat à Paris. Lucas, son coordinateur, nous a fait faire un tour du propriétaire.

© Les Pandas Roux

17 heures un jeudi après-midi, nous arrivons au 31 rue Bichat, nouveau siège parisien de la bataille – « guerre » serait plus juste mais aussi plus effrayant – pour la justice climatique et sociale. Une rue éminemment stratégique puisque située dans le 10e arrondissement de Paris, à quelques centaines de mètres de la Place de la République, lieu de convergence de nombreuses mobilisations.

La façade du bâtiment aux allures d’atelier d’artistes recouverte d’un graff donne le ton. L’expérience s’annonce créative et chaleureuse. Et à l’intérieur, les 700m2 répartis sur trois étages tiennent la promesse. Dès le rez-de-chaussée, on se sent bien et pris par l’effervescence. Sûrement grâce au bar associatif et à l’espace convivial meublé et décoré de matériaux de récupération et d’œuvres de tous poils qui le composent. Ici, on lit, on rit, on travaille, on bavarde, on fabrique affiches et banderoles, on fomente des stratégies... Bref, on est à la base d’actions sociale et écologique... et ça bouillonne !

© Pablo Porlan - La base, le jour de son inauguration.

La base, lieu de convergence des mobilisations citoyennes

Lancé par 10 associations très actives dans les luttes climatiques et sociales, la base se veut un lieu d’échange ouvert à toutes et tous et, en même temps, le centre

opérationnel névralgique des mobilisations parisiennes pour soutenir

l’ensemble des organisations et collectifs luttant pour la justice climatique et

sociale. En mettant à leur disposition des espaces de réunion, d’évènementiel et du

matériel spécifique, ainsi que des bureaux partagés. Côté finance, comme ici c’est l’esprit de solidarité qui règne, le tarif est calculé, à titre indicatif, en fonction des moyens dont disposent les différentes associations et de leurs besoins. Le prix est ensuite laissé à discrétion des demandeurs. Bien évidemment, la pérennité de la base dépend de la générosité des donateurs et des bénévoles qui le font vivre.

Pour pouvoir fonctionner pendant 13 mois,

le budget de la base est de 400 000 euros, dont 200 000 pour le seul loyer au bail précaire. 


Un lieu ouvert à toutes et tous

À La base, tout le monde est bienvenu. Les citoyennes et citoyens engagé.e.s – membres d’associations ou non – comme les non militant.e.s. Que ce soit pour assister aux événements organisés ou plus simplement pour boire un verre, s’asseoir et discuter. C’est l’esprit d’ouverture et d’échange que souhaite insuffler ce lieu donc que vous soyez curieux.ses, convaincu.e.s, indécis.es, sceptiques ou simples demandeur.euse.s d’informations, vous y trouvez votre compte. À coup sûr, vous ressortirez de La base au minimum heureux.se sinon avec la furieuse envie de rejoindre le mouvement. Là plusieurs options s’offrent à vous : devenir bénévole, proposer des événements ou faire un don. À vot’ bon cœur !

DANS LE MÊME UNIVERS :