Concours d'expression : les lauréat.e.s sont...

Début du printemps 2021, on lançait un concours pour permettre à celles et ceux qui le voulaient d'exprimer leur vision d'un monde enviable à l'horizon 2030. Comme ça, pour le plaisir de créer et aussi de dessiner des lendemains un peu plus souhaitables. Et, qui sait, suivre les caps qui nous feraient rêver...




Et on n'a pas été déçus !


Parmi les 35 oeuvres reçues, le jury a eu du mal à désigner les trois gagnant.e.s.

En effet, beaucoup de diversité

tant sur le fond que sur la forme,

avec des récits qui donnent envie de voir advenir les 2030 imaginés.

Et, le plus important, des gens qui ont pris plaisir à créer (enfin, c'est ce qu'ils et elles nous ont dit).

Un petit bémol, l'aspect "concours" qui, par définition, impose de désigner des lauréat.e.s, alors que la beauté réside quand même dans la participation et la diversité des créations reçues.

Le jury s'est toutefois prêté au jeu en désignant 3 "gagnant.e.s" - et un quatrième inattendu - mais a décidé de partager les plus belles créations.



Des partenaires généreux


On remercie chaleureusement nos généreux partenaires qui offrent les prix aux lauréat.e.s :

. Les Écolo Gîtes de La Rochelle

. Aux Tours de la ville

. Le musée maritime de La Rochelle

. Un toit pour les abeilles

. Un partenaire qui offre un panier de victuailles éthiques (qui souhaite rester anonyme !)



Un jury prestigieux


Quel plaisir d'avoir pu compter sur le regard affûté et bienveillant de nos ami.e.s membres du jury, au fait de la question écologique, expert.e.s dans les nouveaux récits :

. Anne-Sophie Novel, journaliste, auteure, conférencière et réalisatrice du documentaire "Les médias, le monde et moi"

. Hélène de Vestele, fondatrice d'Edeni, organisme spécialisé dans l'accompagnement des personnes, collectivités et entreprises dans la transition écologique

. Julien Vidal, fondateur du mouvement "Ça commence par moi", du podcast "2030 glorieuses", chroniqueur et auteur

. Anne-Sophie Lahaye, activiste climat, coordinatrice de campagnes de mobilisation "Notre Constitution Écologique" et #MaintenantOuJamais, consultante en communication chez Railcoop

. Christine Colin-Desbourdes, donatrice de notre campagne de financement participatif pour le Pandas Book, très engagée dans le secteur associatif tourangeau




gif


Halte au suspens, les lauréat.e.s sont...


1er : Colin Vettier avec Les Amis du Capitalisme

2e : Michèle Descossy avec Rêve d'un jour nouveau

3e : Gaëlle Thévenard avec Passer quelques jours en 2030


In extremis (c'était pas prévu), Valentin Lamberet a été désigné quatrième lauréat pour sa création

Le fil d'Ariane.


Bravo à elles et eux !

Et merci à toutes celles et ceux qui ont participé pour leurs créations.

Découvrez leurs oeuvres des gagnant.e.s, et quelques autres saluées par le jury, juste en dessous...



Colin Vettier, Les Amis du Capitalisme

Les-amis-du-capitalisme
.pdf
Download PDF • 84KB


Michèle V. Descossy, Rêve d'un jour nouveau (nouvelle)


"Je suis super contente que mon texte ait plus. Je l'ai écrit pendant le premier confinement (mars/avril 2020) alors que nombre de mes amis et moi-même rêvions d'un autre monde."

Rêve d'un jour nouveau
.pdf
Download PDF • 336KB


Gaëlle Thévenard, Passer quelques jours en 2030 (nouvelle)

Passer_quelques_ jours _en_2030
.pdf
Download PDF • 661KB


Valentin Lamberet, Le fil d'Ariane


"Durant 6 mois au sein d’une formation qui fut une expérience de vie unique, bon nombres d’idées liées aux sujets de l’écologie et du social ont fait leur bout de chemin en moi. Cette période de fin d’étude a aussi eu l’avantage de me réaligner avec une passion que j’avais fini par oublier avec le temps : l’écriture. À travers cette contribution, j’ai essayé d’allier à la fois deux de mes passe-temps que sont l’écriture et la photographie avec ces idées qui ont émergé et cheminé en moi ces derniers temps. De mon point de vue, un avenir enviable ce n’est pas un futur sans vagues où règne le calme plat. À horizon 2030 et avec un peu de réalisme, mon avenir enviable ressemble à un océan agité aux conditions incertaines dans lequel les vivants parviennent à naviguer sans nuire à leur environnement. Ce texte présente cette jeune femme qui sait que le combat sera long mais qui luttera avec hargne pour la beauté du geste et parce que, comme dans le sport, il faut s’accrocher jusqu’à la dernière seconde. Enfin, les quelques mots en gras sont des termes importants du texte qui donnent de la consistance et du sens à un imaginaire de futur enviable à horizon 2030".

Le Fil d'Ariane - Valentin Lamberet
.pdf
Download PDF • 900KB


Vanessa Preau, Déjeuner autour de l'arbre centenaire (aquarelle)


"Cette aquarelle représente ma vision d'un monde plus enviable pour 2030.

Une vision qui n'a rien d'extraordinaire au contraire, elle représente un acte de la vie quotidienne qui nous parait aujourd'hui banal mais qui j'espère sera encore possible dans 10 ans et longtemps après ça.

Cette vision symbolise l'espoir d'une plus grande osmose entre les êtres humains et la nature, d'une plus grande compréhension de ce qu'est la nature pour se rapprocher d'elle et grâce à elle vivre plus simplement tout en étant plus heureux."



Francine Rouillon, Blanc à remplir sur la carte voyageuse du pollen (composition graphique)


"Il s'agit d'une illustration inspirée très librement du poème d'Aimé Césaire Blanc à remplir sur la carte voyageuse du pollen, découvert cet hiver dans le métro, un jour de grisaille parisienne.

Cette illustration comme une envie, parmi ces "ténèbres" en vrac, que toutes les graines audacieuses se mettent ensemble à rêver tout haut, et bien au delà de l'horizon qu'il nous est donné de voir, ici et maintenant."


Elisha Lowann, Couleurs d'avenir (nouvelle)

COULEURS D'AVENIR - 2030
.pdf
Download PDF • 73KB


Philippe Pauthonier, J'ai peur alors j'imagine (poème)

J'ai peur alors j'imagine
.pdf
Download PDF • 106KB


Sophie Marotel (maquette)


"Nous sommes en 2030, année symbolique. Après maintes alertes de la nature, nous avons décidé de franchir le pas, citoyens comme politiciens, et de renoncer à certains de nos privilèges consuméristes pour le bien de l’humanité et de la planète. Notre société s’articule désormais autour du sens, avec la redéfinition et réduction du temps de travail pour plus de temps libre pour la nature et son bien-être, et des emplois sensés qui coïncident désormais avec le respect de la biodiversité, de vrais liens sociaux et une transition financière, économique, agricole et énergétique. Les attentes exprimées par la population lors d’assemblées citoyennes sont désormais entièrement prises en compte, puis retranscrites en actions. On promeut notamment les médias libres et indépendants, des modes de vie différents passant par un système de consigne généralisée, une alimentation végétale et une éducation à l’environnement dès l’enfance. Zoom sur la France et ses changements."



Guillaume Miltiade, L'espace d'un instant (nouvelle)

L'espace d'un instant
.pdf
Download PDF • 93KB


Lu Baly, Abeilles et influences (bande dessinée) - Compte Instagram

Abeilles et influences - Lu Baly
.pdf
Download PDF • 139.72MB


Fleur Mattio, Mes imaginaires de 2030 (nouvelle)

Mes imaginaires de 2030
.pdf
Download PDF • 104KB


Participation anonyme, Mon monde enviable en 2030 (poème)

Monde enviable_2030
.pdf
Download PDF • 109KB


Vio Busquet, Lettre de la Beauté à l'Humanité (poème)

Lettre de la Beauté à l'Humanité
.pdf
Download PDF • 21KB


Didier Colpin, Un futur enviable (poème)

UN FUTUR ENVIABLE
.pdf
Download PDF • 60KB


Pierre Sauveur, Je me suis réveillé (poème)

Je me suis réveillé
.pdf
Download PDF • 112KB


Marcelo Gomez, Un monde pour tous, tous pour un monde


"Si l’humanité a survécu à tant de crises, en agissant intelligemment, peut-elle parvenir à un monde plus enviable pour 2030 ?

C’est justement le défi que je vous propose de découvrir à continuation :"

CONCOURS
.pdf
Download PDF • 57KB


Roman Butin, (composition graphique) : Compte Instagram


"Fruit de l'instinct, ce collage aux matériaux mixtes a été réalisé suite à une méditation, moment de recentrage permettant de se projeter en 2030. C'est donc dans un monde empli de rêves, d'amour, de sens, de liens, de création et de végétation que j'ai posé mes valises. Utopiste, dira-t-on.

Accueillons la surprise, dirai-je."