A Liège, une ceinture aliment-terre pour consommer local, durable et solidaire

28.01.2020

 

ALIMENTATION - Aider l'agriculture locale, se réapproprier son alimentation, mettre en réseau des citoyens et acteurs universitaires, cultures et économiques sur un territoire, manger bio, durable et de saison, c'est à tous ces paris que tâche de répondre la Ceinture Aliment-Terre Liégeoise, association lancée en 2013 et qui met producteurs, distributeurs et consommateurs en réseau. Afin de mieux saisir son fonctionnement et son impact, nous avons rencontré Elisabeth, responsable de la communication de l'association à l'occasion d'un weekend chez nos voisins. 

 

© Les Pandas Roux / droits réservés

 

Vous le savez, chez les Pandas Roux, tout ce qui a trait à la nourriture (sous toutes ses coutures), ça nous passionne. Alors, au détour d’un week-end à Liège, on n’allait pas seulement déguster de délicieuses gaufres liégeoises mais en profiter également pour découvrir ce qui se tramait dans la région concernant les dynamiques d’alimentation durable. Que ne fût pas notre bonheur en découvrant la Ceinture Aliment-Terre Liégeoise, qui, en plus de fédérer des réseaux de producteurs et de consommateurs, s’entoure de citoyen.ne.s motivé.e.s pour faire de l’alimentation, un vecteur de lien le plus durable, local et solidaire possible.

 

Une initiative née d’une volonté citoyenne  

 

Lancée en 2016 à la faveur d’un forum ayant rassemblé citoyen.ne.s et acteurs économiques, universitaires et culturels de la province de Liège à la recherche de meilleures manières de produire et de consommer, la Ceinture Aliment-Terre Liégeoise pose aujourd’hui une dynamique forte autour de l’alimentation durable. Ce sont d’ailleurs ces valeurs qui ont fait office de baptême pour l’association « face à l’émergence de nombreuses alternatives alimentaires de production et de commercialisation en région liégeoise, le besoin d’une plate-forme accompagnant et structurant cette mobilisation s’est fait ressentir. C’est dans cet optique que la Ceinture Aliment-Terre Liégeoise a vu le jour avec pour leitmotiv de produire localement des aliments bons, propres et justes pour tous ». Sept ans après, le pari est tenu : le nombre de producteurs partenaires et de coopératives est en constante augmentation et plusieurs lieux de distribution ont vu le jour en ville et ailleurs, comme Les Petits Producteurs où nous avons eu la possibilité de nous rendre pour avoir un aperçu « in vivo » des liens entre producteurs et consommateurs. Le modèle fait des petits et essaime dans d’autres villes de la province comme nous le montre la coopérative Hesbicoop ou évolue comme avec l’initiative Cycle en Terre qui a pour vocation de proposer des semences biologiques et locales.

C’est également ce forum qui a permis d’identifier les grands chantiers que la Ceinture Aliment-Terre Liégeoise continue de mener : assurer le financement des projets, développer l’accompagnement au lancement d’activités, construire la logistique d’une filière « circuit court » ou encore la sensibilisation aux enjeux alimentaires qui englobe de très nombreux projets en direction des citoyen.ne.s et ce, à plusieurs échelles.

 

 

De multiples projets sur le territoire liégeois

 

Si les projets menés en direction du grand public sont nombreux et variés, c’est bien parce qu’il est nécessaire de faire comprendre aux consommateurs les tenants et les aboutissants d’une alimentation durable. Cela passe par la reconsidération du métier d’agriculteur, trop longtemps malmené par la volonté d’une agriculture intensive au détriment de la qualité de produits et de la vie des producteurs, par la compréhension des saisonnalités et de leurs impacts sur les produits et leurs nutriments autant que la communication au sujet des bénéfices sociaux et économiques induits grâce à la relocalisation de ces activités (et donc de ces emplois) sur un territoire donné. Elisabeth nous le confirme d’ailleurs « susciter la mobilisation, c’est un travail de longue haleine, (…) mais on a vu que faire des ateliers participatifs, c’était souvent utile, qu’il y avait une demande en fait, une implication des citoyen.ne.s au niveau des ateliers et ça change les habitudes alimentaires ensuite ».

 

© Nourrir l'Ecole Liège

 

Et quel meilleur lieu, pour favoriser la transition, que de réaliser des ateliers dès le plus jeune âge au sein des cantines scolaires ? C’est, en effet, un des projets phares de la Ceinture Aliment-Terre qui est partie prenante du Collectif Développement Cantines Durables et qui accompagne des cantines scolaires qui « désirent adopter des pratiques alimentaires plus saines et durables, notamment en se fournissant auprès de producteurs locaux proposant des produits labellisés bio ou de qualité équivalente ». Ateliers, explications, pédagogie autour de la nutrition, mobilisation du réseau de producteurs et de coopérative, un plan d’action adapté à chaque cantine est proposé afin de mettre en œuvre la transition sous les meilleurs auspices. D’autres projets ont vu le jour depuis la création de cette ASBL (association à but non lucratif), comme l’appel à projets CreaFarm qui vise à mettre à disposition des terrains communaux pour encourager le développement de projets d’agriculture urbaine à Liège, des partenariats au niveau de la recherche scientifique sont régulièrement menées et un grand festival autour de l’alimentation durable a également vu le jour en mars 2017.

 

 

Un festival qui permet échanges et partage des connaissances

 

Nourrir l’humanité, c’est un métier est la pièce de théâtre qui a posé les premières pierres du festival Nourrir Liège qui rassemblait, pour sa troisième édition en 2019, plus de 10 000 participants. Écrite, mise en scène et interprétée par le troupe Art&Ca, elle a pour sujet et trame la vie des agriculteurs et agricultrices belges afin de mettre en exergue leurs conditions de travail et le peu de considération que la société a pour ces producteurs. Autour de cela, une multitude d’activités ont été mises en place afin "d’informer, sensibiliser mais aussi divertir les les consommateurs autour des grands enjeux alimentaires auxquels nous faisons face", explique-t-on sur le site internet de la Ceinture Aliment-Terre. Débats, projections, invitations de personnalités inspirantes, dégustation, événements culturels et visites, c’est chaque année un programme chargé que l’on peut retrouver autour de la fin du mois de mars au cœur de la ville de Liège. En 2020, on nous souffle dans l’oreillette que l’écologiste militant Rob Greenfield sera de la partie. Rendez-vous du 19 au 29 mars pour en savoir plus !

 

© RTBF

 

Si la Ceinture Aliment-Terre de Liège a pu faire figure de prou comme modèle de transition alimentaire à grande échelle, la dynamique prend un peu partout en Wallonie avec d’autres villes comme les communes de Verviers et de Charleroi qui développe à leur tour une ceinture alimentaire. On a hâte que des beaux projets comme ça voit à présent le jour de l’autre côté de la frontière, chez nous !

 

 

DANS LE MÊME UNIVERS

. Avec Écotable, tous unis pour l'alimentation durable !

Fermes d'avenir, faire pousser l'agriculture du futur

Bon pour le climat, l'association qui promeut une alimentation bas carbone

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Please reload